LVO-photo
EN
FR
CONTACT
actualités
TIRAGES D'ART
LE BLOG
ACCUEIL
PAGES
EN
FR
LVO-photo
  Reportage à la Vallée des Saints
Juillet 2018
Reportage, pdf
Entre tradition et modernité, l’érection de 1000 statues monumentales à Carnoët en Bretagne, dans la lignée de l'alignement de Carnac ou des statues de l’île de Pâques.  
Découvrez les photos de ce lieu magique dans un livret pdf.
  1000 statues  
Sur la petite commune de Carnoët, dans les Cötes-d'Armor un projet démesuré à débuté il y 10 ans avec comme but ultime, de dresser 1000 statues gigantesques, pesant chacune plusieurs tonne, mesurant jusqu'à 10 mètres de hauteur, et représentant tous les Saints réels ou légendaires, dont sont issues presque toutes les communes de Bretagne. Les premières statues ont été érigées en 2009. Le site comporte aujourd'hui plus d'une centaine d’œuvres. Le financement de chaque statue est participatif par mécénat. 
 
Contrairement à son nom, toutes les statues sont disposées sur une colline avoisinante de Carnoët surplombée d'un ancien oppidum. Le site originel devait être installé dans une vallée mais les offres d'implantation ont abouti à une colline.
Carnoët & la Vallée des Saints
Source : Géoportail.gouv.fr
  Reportage de commande  
Dans le cadre d'un reportage de commande, j'ai été appelé a réaliser une série de clichés illustrant la Vallée des Saints. Les délais de réalisation étaient assez courts et se situaient en pleine saison touristique. Heureusement, même si le site est totalement libre d'accès, la majorité des visiteurs arrivent en matinée et quittent rapidement les lieux dès la fin de l'après-midi. Carnoët est un petit village de moins de 700 âmes, nichée au cœur de la campagne bretonne, à plus d'une heure de la l'Océan et des villes balnéaire. 
 
J'ai donc choisi de scinder mes prises de vues en deux partie, la première en couleur, à la tombée du jour, pour bénéficier d'une couleur chaude, et la deuxième, dès l'aube, en noir & blanc. Mon intention étant d'attendre quelques jours s'il le fallait, pour avoir du brouillard et donner ainsi un aspect magique à la statuaire. 
 
Pour cette commande, la location d'un camping-car a été la meilleure option. Le parking bordant le site m'a permis tranquillement d’accéder au site pour les prises de vues. J'avais prévu une arrivée en milieu d'après-midi pour explorer les lieux et effectuer des repérages indispensables. Je travaille toujours en venant au minimum une fois, voire plusieurs, avant la prise de vues finale.
Maison bretonne à Guéméné
©2018 - Laurent Vonarx-Oulès
  Prises de vues  
Après une halte dans une crêperie de Guéméné, gourmandise oblige : une crêpe garnie de la meilleure andouille de France arrosée d'un cidre local, âpre à souhait, est un excellent soutien moral et physique. . .
La Vallée des Saints en aout
©2018 - Laurent Vonarx-Oulès
Comme prévu, en plein après-midi d’août, par un si beau soleil, le site fait le plein de visiteurs. Mais le soir venu, plus aucun touriste.
 Je peux commencer ma première session de prises de vues. Quelques nuages colorent le ciel et donnent du relief à l'ensemble. La lumière d'été encore vive et l'absence de vent m'autorisent à travailler sans trépied. Le moyen-format numérique Pentax 645D que j'utilise est apte à produire des résultats parfaitement nets et pleinement exploitables à main levée, quand on y monte un objectif 55mm (l'optique d'origine) ou un grand angle, tel le 35mm.  
Après ma visite de l'après-midi, je sais ce que je veux photographier et quels résultats je veux obtenir. Une heure de marche et les clichés sont obtenus.
Crépuscule à la Vallée des Saints
©2018 - Laurent Vonarx-Oulès 
  Brume et magie  
Le lendemain, lever à l'aurore. La chance est avec moi. Le brouillard est là, bien présent. Les Dieux antiques m'offrent leur bien le plus précieux, cette brume qui noie la vérité dans un linceul d'humidité. Personne ne vient visiter les statues au petit matin avec cette humidité bretonne, lourde et collante. Je pars avec mon boîtier sur lequel j'ai monté un 55mm, le seul objectif de la gamme prévu pour résister à la pluie et à la bruine. 
 
Le premier contact est magique. Je croyais être seul, mais un barde m'a précédé. J’entends quelque part une guitare qui joue doucement, solitaire, et la musique s'envole dans la blancheur sépulcrale. 
Cette musique solitaire va m'accompagner, chant druidique durant ma quête d'images. Les couleurs ont disparu. Seules les formes des modernes menhirs se découpent sur la blancheur de l'horizon. Ce qui me semblait banal hier devient extraordinaire ce matin. Je marche seul, au hasard, au gré des silhouettes fantasmagoriques qui apparaissent puis disparaissent devant moi. Mes repères d'hier ont disparu. Les images que j'enregistre sont magnifiques. Mon pari est gagné, et bien plus vite que je l'avais imaginé au début. 

Saint Erwan veille dans la brume
©2018 - Laurent Vonarx-Oulès
  Télécharger le PDF  
Toutes les images de mon reportage ont été prises à main levées, de 1/50 à 1/250 et f2,8. Toutes les subtiles nuances de la lumière ont fidèlement été capturées par le capteur du moyen-format. Quelques heures de post-traitement plus tard, entre Lightroom et photoshop, un passage dans InDesign, et je vous livre un extrait des clichés de ce reportage.

 Vous les trouverez dans le fichier pdf à télécharger ci-contre.
COMMENTAIRES
  Afficher/masquer les commentaires
  Pas encore de commentaires