LVO-photo
CONTACT
actualités
TIRAGES D'ART
LE BLOG
ACCUEIL
PAGES
LVO-photo

  Photoshop: Les options de fusion

01/02/19
Photoshop
Le fonctionnement détaillé des options de fusion
Beaucoup d’utilisateurs les négligent et se privent d'un outil facile, rapide, précis et dynamique.
Les options de fusion sont une des fonctions majeures dans l'utilisation de Photoshop. Ces options permettent l'application de corrections ou de mélanges basées sur les valeurs de luminosités de chaque pixel.
Cet article s'inscrit dans la continuité d'un article précédent sur les masques de luminosité dans lequel j'ai exposé la similitude de ces masques avec les options de fusion et les avantages comparés.
 
Cet article n'est pas un tutoriel mais est destiné à expliquer le plus finement possible certains aspects essentiels du fonctionnement pour le traitement artistiques des images. L'utilisation des options de fusion autorise beaucoup de traitement, corrections et améliorations avec une technique simple et extrêmement efficace.
Les options de fusion s'appliquent à tous les types de calques, pixelisés, dynamiques et de réglages.
  Le panneau style de calque
Le panneau style de calque de Photoshop
Le panneau style de calque est affiché avec un "DOUBLE CLIC" sur la droite du calque.
La zone la plus intéressante est celle nommée "Options de fusion". Voyons celle-ci en détail en commençant par le bas. Je laisserais de côté les styles, largement documentés sur internet mais peu utile dans le développement d'images.
  Options de fusion d'un calque pixelisé sur un calque pixelisé 
ZONE « COMPARAISON SUR » du panneau de style
©2019 - Laurent Vonarx-Oulès
Étudions tout d'abord le fonctionnement de cette zone avec 2 calques pixelisés ou objets dynamiques. Étudions tout d'abord le fonctionnement de cette zone avec 2 calques pixelisés ou objets dynamiques. Le calque supérieur recouvre partiellement le calque inférieur et montre les transformations appliquées par les réglages des deux curseurs.

Vous pouvez télécharger le fichier qui servira d'exemple PSD ici.
  Calque supérieur à 0 255 inférieur à 0 255
Le calque supérieur est totalement opaque. Le calque inférieur est masqué à 100%
  Calque supérieur à 70 200 inférieur à 0 255
Le curseur de gauche rend transparent les pixels du calque supérieur de valeur 0 à 70. Celui de droite les pixels 200 à 255. La coupure entre pixels transparents ou non est brutale.
  Calque supérieur à 0 255 inférieur à 70 250
En modifiant les valeurs du calque du dessous, ici à 70 250, les valeurs du calque supérieur sont filtrées en fonction des valeurs du calque inférieur : 
  • De 255 > 200 : Les pixels du calque supérieur sont invisibles. Le calque de fond étant blanc (valeur 255) il rend tous les pixels supérieurs transparents.
  • De 200 > 70 : opaques
  • De 70 > 0 : transparents
Ce comportement peut sembler déroutant au départ mais s'avère très utile pour filtrer un calque en fonction des valeurs de ce qu'il y a en dessous.
  Calque supérieur à 25/70 200/255 inférieur à 0 255
"ALT + CLIC" sur un curseur le sépare en deux et permet la délimitation progressive des valeurs de filtrage, d'une opacité de 100% à 0%. 
Les valeurs du calque supérieur sont filtrées ainsi : 
  • De 0 > 20 : Invisibles 
  • De 20 > 70 ; Visibilité progressive 
  • De 70 > 200 : Visibles 
  • De 200 > 255 : Visibilité progressive
Cette option étale les valeurs de coupures en évitant les délimitations brutales. 

  Options de fusion d'un calque de réglages sur un calque pixelisé 
Pour illustrer les effets de filtres avec les calques de réglages, j'ai choisi comme exemple le calques de réglages « Balance des couleurs » qui montre clairement les effets du filtrage.
  Curseurs du calque inférieur (Calque du dessous) à 70 200
En modifiant les valeurs du calque du dessous, la correction apportée par le calque de réglage est écrétée par les valeurs de luminosité du calque.
  Curseurs du calque supérieur (Calque du dessus) à 70 200
Avec les calques de réglages, modifier les curseurs à une action différente, un peu déroutante au début : Les filtres sont appliqués en fonction des valeurs de luminosité du calque inférieur calculées APRÈS CORRECTION.  
Cela permet d'obtenir des corrections extrêmement précises basées sur les résultats souhaités mais qui peut s'avérer délicats à paramétrer : les modifications sur le calque de réglages aura une action directe sur la plage d'application.
  Curseurs du calque inférieur (Calque du dessous) à 0/70 200/255
La délimitation progressive des valeurs de coupures permet de régler finement l'action des calques de réglages. La modification ultérieure de ces calques est facilités par rapport aux masques de luminosité.
L'ajout ou la supression d'un élément dans les calques inférieurs est repercuté automatiquement. De même, la sélection des plages de réglages se fait visuellement, et l'obtention d'une parfaite sélection est immédiate, contrairement aux masques de luminosités dont l'action ne peut être visualisée qu'après leurs créations.
  Calcul des valeurs de luminosité en mode RVB
En mode par défaut, Comparaison sur : Gris 
Les valeurs affichées par les deux curseurs sont des valeurs de luminosité dont la formule de calcul est,en mode RVB :

L= 0,3 * R + 0,6 * V + 0,1 * B 
 
Ce sont les valeurs issues de cette formule qui détermine le filtrage de chaque pixel. 
Cette valeur ne peut malheureusement pas être affichée dans le panneau information.


 
En mode Comparaison sur : Rouge, Vert ou Bleu : La valeur des curseurs est la valeur réelle. 
Vous avez des points à commenter ou à rectifier ? N'hésitez pas à m'envoyer un commentaire qui sera le bienvenu.
  La suite de cet article: Un cas pratique détaillé
COMMENTAIRES
  Afficher/masquer les commentaires
Pas encore de commentaires