LVO-photo
CONTACT
actualités
TIRAGES D'ART
LE BLOG
ACCUEIL
PAGES
LVO-photo

  Photoshop : Les masques de luminosité

03/02/19
Photoshop
Démystifions les masques de luminosités  
Présentation d'une technique alternative et dynamique aux masques de luminosités.
Les masques de luminosités peuvent être avantageusement remplacés par les options de fusion, méthode plus facile à mettre en oeuvre que vous apprendrez dans cet article.
Les masques de luminosité permettent l'application de corrections basées sur les valeurs de luminosités d'une image. De nombreux tutoriels sur internet montrent comment les créer, manuellement ou avec des scripts. Pourtant, ces masques statiques sont dérivés d'une technique dynamique simple et peuvent être facilement remplacés.

Cet article n'est pas un tutoriel sur l'utilisation des masques de luminosité mais traite des différences fondamentales entre deux techniques différentes. Créer un masque de luminosité est presque simple, mais nécessite plusieurs étapes successives pour les affiner. 

  Rappel sur la création d'un masque de luminosité.
J'ai choisi d'utiliser un calque de réglage Noir & Blanc avec un masque de luminosité. On utilise partaiquement jamais cette combinaison en pratique mais elle visualise bien les résultats.
Voici l'image qui servira d'exemple. Vous pouvez télécharger le fichier PSD ici.
Vous trouverez 4 calques dans ce fichier. Le calque « fond » est celui nous servira dans cet article. Les autres calques présentent les deux methodes différentes.
1° Sélectionner le calque « fond » 
2° sélectionner l'onglet couches  
3° cliquer sur "CTRL + CLIC" sur la couche RVB pour créer une sélection basée sur les valeurs moyennes(1) de lumière du calque.
Créer le calque de réglage désiré.
Le masque associé au calque est basé sur la sélection précédemment créé.
"ALT + CLIC" sur l’icône du masque révèle le masque créé sur la luminosité de chaque rectangle. En Mode lab, la couche luminosité est totalement similaire à ce qui est affiché ici.
"ALT + CLIC" sur l’icône du masque révèle le masque créé sur la luminosité de chaque rectangle. En Mode lab, la couche luminosité est totalement similaire à ce qui est affiché ici.
  Affinage des critères de sélection du masque de luminosité
Cette opération peut-être répétée pour créer des masques basés sur les basses lumières, puis encore répétée pour créer des masques sur les valeurs intermédiaires. Je ne décrirais pas la liste des manipulations nécessaires. Afin de faciliter les sélections plus précises, vous trouverez de nombreux scripts sur internet, gratuits ou payants. Un des plus connus est Raya, avec une interface graphique évoluée et de nombreuses options facilement paramétrables. 
 
L'avantage de cette méthode est sa relative simplicité, dès l'instant ou des réglages précis ne sont pas nécessaires. 
 
L’inconvénient des masques est d’être statique. Tout changement sur l'image ne sera pas répercuté sur le masque de fusion. De même, si une modification doit intervenir sur les valeurs du masque, il faudra répéter chaque opération de création depuis le début.
  Une méthode similaire : Les options de fusion
Que s'est-il passé durant ces manipulations ci-dessus? Une action toute simple : Pour chaque valeur de luminosité d'un pixel de la couche RVB, un pixel similaire est créé dans le masque de fusion. Un pixel à 255 est transparent et un pixel à 0 est opaque. 
 
Or ce mode de fonctionnement est absolument similaire à celui du mode de fusion disponible dans style de calque. 
 
En jouant sur les options de fusion, il est très facile de reproduire les actions des masques de luminosité, sans avoir à les créer manuellement, de les modifier et de les affiner avec juste quelques clics de souris. 
 
De plus, les options de fusions sont dynamiques et s'adaptent à tous les changements intervenant sur les calques inférieurs sans devoir reprendre la création depuis le point zéro. 
 
Voyons comment:
  Comparaison entre les deux méthodes
Créons un calque de réglage puis un "DOUBLE CLIC" sur la droite du calque pour ouvrir la fenêtre des styles de calque.
On règle le curseur basses lumières du calque dessous à 0/255 (ALT + CLIC sur le curseur de gauche) et c'est tout ! 
Avec un seul clic, on vient de créer l'équivalent du masque de luminosité précédent !
Masque de luminosité créé avec une sélection sur la couche RGB
Masque de luminosité créé par option de fusion.
Les différences entre les deux méthodes sont très faibles et disEn pratique, aucune différence n'apparaît. Utiliser les options de fusion est préférable pour sa simplicité et sa facilité à sélectionner des valeurs intermédiaires.
Schématisation du processus des options de fusion.
Pour des raisons de visibilité, les valeurs réelles de luminosité n'ont pas été respectées.
Masque   de luminosité Options  de fusion
avantages

inconvénients

avantages

inconvénients

Simple pour corrections basiques

Méthode statique de s'adaptant pas aux modifications ultérieures

Ultra simple à mettre en œuvre, même pour des corrections complexes

Ne fonctionne avec le mode transfert des dossiers
 
Zones d'action repérables visuellement

Compliquée à mettre en œuvre pour des corrections précises ou complexes

Méthode dynamique s'adaptant aux modifications de l'image

Pas de visualisation des zones d'action

Fonctionne avec le mode transfert des dossiers

  Modifications des corrections très facile

 
Tableau comparatif entre les masques de luminosités & les options de fusion
Si vous n’êtes pas à l'aise avec les options de fusion, la deuxième partie de cet article détaille les bases techniques indispensables.


Et vous ? Utilisez-vous les masques de luminosité ? Connaissiez-vous leur similitudes avec les options de fusions ?
1. Formule de calcul des valeurs moyennes de luminosité, en RVB : 
L= 0,3 * R + 0,6 * V + 0,1 * B
COMMENTAIRES
  Afficher/masquer les commentaires
Pas encore de commentaires